Image
Image
Image
Image

QUELQUES TÉMOIGNAGES ÉDIFIANTS…

Image

‣ Une saynète dans l’air du temps…

M. S*** de Toulouse.: «.Le problème, avec les agences, y compris celles du genre MERCURE à Toulouse (ma pire expérience, à vie !) qui ont la prétention de se positionner sur le marché immobilier “haut de gamme”, c’est qu’à part rafler une commission de fêlé sur chaque vente, c’est zéro politesse, zéro loyauté, zéro conseil et zéro service.! Le plus risible, c’est lorsque j’ai voulu gagner du temps en confiant un mandat de recherche à ces mariolles (critères simples et précis, avec un budget supérieur à 900.000 euros). Réponse expéditive des intéressés.: «.Recontactez-nous plutôt lorsque VOUS aurez trouvé votre bonheur sur notre site.!.» Et la commission* pour faire tout le travail à votre place, c’est moi qui l’encaisse.?!.»

* Commission d’agence correspondant ici à un minimum de 54.000 euros, NDLR

Image

M. et Mme P*** de Vincennes.: «.En vue d’une mutation à Rouen, nous avons contacté l’agence THILLARD & DUHAMEL. Après quelques échanges, un certain Stéphane BERTREM nous a fixé rendez-vous pour visiter une maison typique à pans de bois, située en centre ville et qui répondait à nos critères. Les désagréments ont commencé dès notre arrivée en gare de Rouen.: agent immobilier injoignable et lignes sur répondeur, alors que la visite était prévue le matin même, à 8.h..30. Comme Stéphane BERTREM ne donnait pas suite à nos messages, nous sommes allés à son agence mais avons trouvé porte close, nous obligeant à poireauter quarante minutes, et par un froid polaire, jusqu’à ce que les employés ouvrent boutique. Au terme d’une demi-heure de palabres, et sans doute par crainte d’un scandale en présence d’autres clients, un commercial dédaigneux nous a reçus dans son bureau, soutenant que son collègue était en congé et que nous avions sûrement mal noté le jour de la visite… jusqu’à devoir lui brandir l’e-mail de confirmation sous le nez. À force d’insistance, Stéphane BERTREM a tout de même fini par décrocher son téléphone en bougonnant, sans un mot d’excuses, que les propriétaires avaient trouvé preneur une dizaine de jours plus tôt et qu’il n’y avait donc pas lieu de nous recevoir.!!! Plus grossier et pousse-au-crime que ça, il faut avoir vécu en Guadeloupe pour connaître… Bilan de cette mésaventure.: six heures de voyage aller-retour, par une glaciale journée de décembre, pour découvrir la ville de Rouen en mode hostile. Non mais, quel intérêt d’engraisser une agence si c’est pour vivre ce genre de galère.?! Deux semaines plus tard, c’est grâce au site www.immobilier.notaires.fr que nous avons déniché le bien parfait (meilleures prestations, avec jardin/patio et garage), pourtant moins cher qu’en agence, à tel point que la différence de prix (42.700 euros) nous a permis de changer de véhicule.! Bref, satisfaction et gratification immédiates, au lieu d’offrir stupidement une fortune à des intermédiaires haïssables. Quant à l’agence THILLARD & DUHAMEL, nous avons déjà dissuadé vingt-six de nos collègues et amis, plus notre Comité d’Entreprise, de traiter avec ces vauriens. Et nous comptons bien améliorer notre score….»

Image

M. et Mme F*** de Paris.: «.Expérience vécue dans notre agence immobilière de quartier.: À peine le temps de désigner l’affichette vantant la “chance rarissime d’acquérir un loft de 120 m² proche du Champ de Mars”, proposé au prix de 1.480.000 euros… mais “à rénover entièrement au goût du futur propriétaire”, qu’un commercial cradingue et mal embouché élude nos interrogations liminaires pour nous mitrailler, dix minutes durant, de questions importunes et de commentaires déplacés (–.Vous faites quoi dans la vie.? –.Ah.! Vous êtes chirurgiens… et même votre femme.!? –.Y faut combien d’années d’études.? Vous “bossez” dans le public ou dans le privé.? –.Et ça gagne combien.? –.Vous êtes en couple depuis longtemps.?), concluant par un péremptoire.: «.Avant de vous en dire davantage, je vais faire une photocopie de vos pièces d’identité*. C’est la loi.!.» Réplique immédiate, recadrant ce pignouf tout en quittant les lieux.: «.Et pourquoi pas une leçon expresse, pour vous inculquer quelques rudiments de politesse et le respect dû aux clients.!?.»

* Cf. article L’Alibi TracfinoStasique

Image

Mlle M*** de Paris.: «.À titre personnel et dans l’intérêt de tous, je souhaitais témoigner de mon expérience désastreuse avec SEPT agences immobilières parisiennes qui m’ont incitée, “avis de valeur” (ou plutôt, “AVIS DE VOLEURS”) à l’appui, à baisser jusqu’à moins DEUX CENT QUATRE-VINGT-DOUZE MILLE EUROS* le prix de vente (fixé par mon notaire, sur la base des dernières statistiques de ventes issues de la base de données PERVAL) de mon appartement haussmannien en parfait état, sans nuisance et situé à deux pas du Jardin du Luxembourg. Heureusement que les conseils bénévoles donnés par votre site et les juristes du www.pap.fr m’ont permis de déjouer ce piège grossier.! Au final, c’est en direct que j’ai trouvé un acquéreur sérieux et solvable (vente au prix et sans condition suspensive, dans un délai de cinq mois), là où une quinzaine de visites d’agences ne m’avaient ramené que des “touristes”… sinon des comparses qui tentaient de me plomber le moral en dénigrant mon appartement dans le but un peu trop évident de faire baisser son prix. En espérant que mon témoignage évite à d’autres personnes de se faire dépouiller comme cela a failli m’arriver, car il faudrait que le public se réveille et prenne enfin conscience que les agents immobiliers sont non seulement inutiles, mais aussi bien plus nuisibles et omniprésents que les petits escrocs nigérians ou ivoiriens (voir arnaques de type “RIP DEAL”, etc. sur Google…) qui recrutent les bonnes poires sur le Web..»

* En deçà des prix du marché, s’entend… L’appartement dont s’agit valant 1.960.000 euros, NDLR

Image

Mme Y*** de Marseille.: «.Que ce soit en qualité de vendeuse ou d’acheteuse, je n’ai eu que des magouilles avec les agents immobiliers.! La pire de toutes étant une agence qui sachant que j’avais signé un compromis de vente avec un particulier l’a tout de même persuadé qu’il pouvait en signer un autre avec eux (le propriétaire y gagnait 3.000 euros et l’agence une comm’ de 20.000 euros). J’ai bien sûr attaqué en justice… et gagné.! Je ne comprends pas pourquoi certains particuliers font encore confiance aux agents immobiliers.? Tout d’abord, en tant que propriétaire, je connais bien mieux les caractéristiques techniques et la qualité des matériaux de mon logement que la plupart des agents, plutôt nuls dans ces domaines. Ensuite, je connais la copropriété et le quartier, et je suis disponible pour les visites. Alors, pourquoi payer un intermédiaire, vu que je fais son boulot mieux que lui.?! En plus, c’est le propriétaire qui fournit tous les documents utiles à l’élaboration du compromis de vente (diagnostics techniques, P.-V. d’Assemblées Générales, état daté du syndic, carnet d’entretien de la copropriété, etc.) que rédige d’ailleurs gratuitement le notaire dans les transactions de gré à gré. En dehors des cas spécifiques où le propriétaire est trop éloigné ou incapable de gérer quoi que ce soit, quelle est donc l’utilité d’un agent.? Ce qui m’énerve le plus, c’est que certains particuliers soient aussi naïfs, voire bornés.: sur www.LeBonCoin.fr, j’ai passé une annonce plus détaillée et de meilleure qualité (déjà, sans faute d’orthographe ni approximation…) que celle d’un “professionnel”, et de 13.000 euros moins chère qu’en agence puisqu’il n’y a pas de commission à payer pour l’acquéreur. Eh bien, non… Des acquéreurs préfèrent quand même engraisser les agences, au point que j’ai dû me résoudre à leur accorder un mandat. C’EST HALLUCINANT.! Je serais moins dégoûtée si les agents immobiliers faisaient correctement leur job, et surtout pour un prix en adéquation avec le boulot fourni, au lieu d’être excessivement surévalué. Le problème, c’est que les agents veulent juste encaisser leur comm’ en 2 ou 3 visites max. Et quelle comm’.!.»

Image

Mme R*** de Lyon.: «.L’annonce de mon appartement à peine parue sur www.pap.fr, et voilà qu’un essaim de professionnels enragés me harcèle par téléphone sous prétexte de “nombreux acheteurs intéressés”. Au bout du seizième appel en l’espace d’une matinée, j’ai commis l’imprudence de signer un mandat de vente exclusif avec une agence* lyonnaise bien connue. Résultat.: voilà plus de dix-huit mois que mon appartement traîne en vitrine, et que sous pression du commercial de l’agence j’ai déjà baissé deux fois mon prix alors que mon notaire l’avait estimé au plus juste. Le pire étant que la signature d’un mandat de vente exclusif m’a obligée à refuser trois propositions d’achat en direct, reçues suite à mon annonce parue sur www.pap.fr..»

* ENKIS IMMO, NDLR

Image

M. D*** de Paris.: « Propriétaire d’un spacieux duplex exposé plein Sud avec terrasse, situé dans l’un des plus beaux immeubles du Quartier Latin, une mutation professionnelle en Australie m’a conduit à mandater l’agence ***, spécialisée dans l’immobilier de standing. La vente se présentait sous les meilleurs auspices lorsque mes anciens voisins m’ont téléphoné en urgence pour me signaler que l’une des commerciales de l’agence *** profitait de mon absence pour squatter les lieux et y faire la fiesta à tout casser, justifiant sans doute que mon appartement ait été retiré du marché pendant près de neuf mois et ne soit toujours pas vendu à ce jour ! Bien sûr, aucune sanction n’a été prise à l’encontre de cette mégère (qui se trouve, comme par hasard, être la maîtresse du directeur de l’agence ***), et mon avocat a dû engager une procédure judiciaire pour obtenir enfin la restitution des clefs, sans oublier la réfection intégrale de mon appartement méthodiquement vandalisé. »

Image

Mme V*** de Nice.: «.Suite à mon annonce sur www.ParuVendu.fr, les visites allaient bon train lorsque j’ai reçu un SMS d’une certaine Farida MASMOUDI m’invitant à la rappeler (?!) pour fixer un rendez-vous… Bien qu’agacée par l’incorrection du procédé, j’ai pris contact avec cette donzelle pour m’entendre dire qu’elle était mandatée par l’un de ses amis tunisiens qui cherchait un appartement pour les études de son fils, et que passer par son intermédiaire ne me coûterait rien de plus que si je vendais par moi-même. Comme mes premiers visiteurs tardaient à se décider, j’ai accepté de rencontrer cette Farida MASMOUDI qui s’est présentée le lendemain matin en compagnie du fils de son “ami” tunisien. Dès les premières minutes, j’ai été intriguée par les manières envahissantes de ce moulin à parole ultra-directif qui s’interposait sitôt que le fils de son “mandant” me posait une question, et qui n’a pas caché son désarroi lorsque j’ai eu la présence d’esprit de noter le numéro de téléphone du jeune homme. La visite s’est cependant bien déroulée, sauf que moins d’une heure plus tard, cette Farida MASMOUDI m’a rappelée pour m’annoncer en triomphe que la vente était dans la poche et qu’il fallait juste discuter du paiement de ses honoraires de 12.% (sur mon prix de vente de 872.000 euros).!!! Refusant tout net de souscrire à cette entourloupe minable, le ton de Farida MASMOUDI est soudain devenu menaçant, me prédisant que faute d’en passer par ses conditions je ne parviendrai jamais à vendre mon appartement, et qu’en sa “qualité” de chasseuse d’appartements elle connaissait beaucoup de monde capable de me nuire… Il va sans dire qu’aussitôt envoyée au diable cette morue faisandée, j’ai téléphoné au fils de son “ami” tunisien pour tirer les choses au clair, et que celui-ci ne comprenant rien à ce scénario vicieux, j’ai obtenu les coordonnées de son père (un homme d’affaires parfaitement respectable), qui s’est finalement porté acquéreur de mon appartement, mais sans le concours de cette crapule de Farida MASMOUDI dont il n’avait d’ailleurs jamais entendu parler.! Inutile de préciser que je n’ai plus aucun contact avec cette chasseuse d’appartements, mais j’ai appris qu’elle était incarcérée en Italie pour une sombre affaire de tentative d’extorsion de fonds… Vraiment rien qu’un ramassis d’ordures et de crève-la-faim, ces agents immobiliers.!.»

Image

M. G*** de Rouen.: «.Après une vingtaine de visites infructueuses organisées par un agent immobilier du centre ville de Rouen, j’ai commencé à me poser de sérieuses questions, surtout que pressé de vendre ma maison, entièrement rénovée et très bien située au coeur du Vieux Rouen, j’avais choisi d’emblée de minorer mon prix de vente. Or, quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai croisé le couple qui venait de visiter ma maison deux jours auparavant, et que ces gens m’ont asséné que je serais chanceux de la vendre vu le dénigrement dont elle faisait l’objet de la part de mon agent immobilier.! Pris la main dans le sac, le commercial m’a alors avoué le fin mot de l’histoire.: ma maison servait depuis plusieurs mois de faire-valoir au directeur de l’agence*, pour lui permettre de purger son reliquat d’invendus en fourguant d’autres biens évidemment moins chers, car en piteux état et mal situés. Encore heureux que je n’ai pas voulu signer un mandat de vente exclusif avec ces fripouilles.!.»

* A.L.P. IMMO, NDLR

INFORMATIONS PERTINENTES PARTAGÉES = FAMILLE & AMIS PROTÉGÉS