Un logis “de Prestige”, qu’ils disaient…

Vivoter comme des gueux en France, ou s’épanouir comme des êtres civilisés aux USA…

  Article actualisé le 19 septembre 2020

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Full screenExit full screen
Shadow
Slider

G

éolocalisation spontanée et transparente des biens, prestations soignées, historique transactionnel sur dix ans et plus, fichier partagé, honoraires d’agence décents… Vivement que le modèle Zillow & s’impose en Europe.!

Alors qu’en France, chaque trou à rats “de Prestige” jouit immanquablement du qualificatif de manoir, voire de château 😅, que dire de ces maisons américaines typiques, citées ici à titre d’exemple, offrant 390. habitables au prix de 350.325 euros (avant négociation, et commission d'agence incluse de 3.% maximum) pour la première, et 260. habitables au prix de 310.392 euros (prix final, et commission d’agence incluse de 3.% maximum) pour la seconde .?!

Quant à l’équivalent des “droits de mutation” perçus par l’État américain, ce poste n’excède pas, dans le cas présent, $6.000 + $500 de frais d’avocat.

Cette simple comparaison démontrant l’indécence du ratio qualité/prix s’appliquant à la grande majorité des bicoques françaises.

Hommage aux bicoques dites “de Standing”, voire “de Prestige”, car conçues et rénovées “à la française” (carrelages marronnasses, sanitaires et kitchenettes rudimentaires, fenêtres premier prix en PVC, convecteurs énergivores bas de gamme…), devenues la norme, et que de vils larrons osent afficher à prix d’or.

VOIR ÉGALEMENT.:

Ouvrage recommandé (ESPACE OFFERT).:

Image

À propos de Comment massacrer efficacement une maison de campagne en dix-huit leçons

«.De sa plume espiègle, mais non moins sagace, l’excellent Renaud CAMUS dresse ici l’inventaire des adultérations à la sauce balkanique, devenues la norme et responsables de la dégénérescence du patrimoine architectural français..»

«.La balustrade est une sorte de subjonctif imparfait du langage architectural.: elle implique toujours un certain degré de prétention..»

«.Dès les premières lignes, Renaud CAMUS donne le ton de cet ouvrage à la fois polémique et teinté d’une bonne dose d'humour. De l’ajout d’une véranda à la suppression des crépis, sans oublier l’achat de meubles de jardin en matière plastique, il nous délivre, en dix-huit leçons, tous les secrets et astuces pour rendre “méconnaissable, hideuse, cauchemardesque […] une maison proprement délicieuse”. Que l’on soit riche ou désargenté, le massacre de maison de campagne est une activité où tout le monde a les mêmes chances de réussite. Il suffit pour cela de faire preuve d'une “ingéniosité toute joueuse, d’esprit d’invention dans le gâchis et de sûreté dans le mauvais goût”….»

ARTICLES SIMILAIRES.:

Balayer l’argutie : « On paye tellement de charges… »

🔑 Mise en relation transactionnelle (réservé aux membres Premium)

#TAPINIMMO

Immobilier, la grosse vache à lait de l’État

🔑 Mise en relation transactionnelle (réservé aux membres Premium)

Le Morviau impromptu : SÉLECTION HABITAT

Cuvée 2017 : Sandrine DEVILLARD & Évelyne GIELEN