Archétype du client d’agence...

Attention aux charges locatives cachées !

  Article actualisé le 17 juin 2019

LES AGENCES IMMOBILIÈRES N’HÉSITENT PAS À MINORER LES CHARGES POUR “EMBELLIR” LEURS ANNONCES. UN PIÈGE POUR LES FUTURS LOCATAIRES. ‣ Article de Coline BÉRARD pour le magazine Capital.fr

V

oilà une ruse à laquelle recourent certains agents immobiliers, notamment dans les marchés détendus, où le nombre d’appartements à la location est important. Minorer le montant de la provision pour charges permet en effet aux biens qu’ils proposent d’apparaître compétitifs. Une tentation qui devrait se renforcer avec l’obligation, en vigueur depuis avril 2017, de libeller les annonces de façon “tout compris”, c’est-à-dire loyer, éventuel complément de loyer et provisions sur charges incluses. Une fois le locataire appâté, rien de plus simple, l’année suivante, que de régulariser les charges, à partir du décompte détaillé. Puis de doubler ou tripler le montant de la provision, pour le ramener à son niveau réel.

Il est, certes, difficile de connaître à l’avance le montant précis des charges, plaident parfois les agences. Mais si vous pensez être victime d’un tel abus, il faudra alors solliciter la commission de conciliation.

Dans certains cas, le surcoût est tel que le seul choix revient à quitter les lieux. Se défendre sera alors plus simple.: «.Il suffira de se rapprocher du nouveau locataire, qui sera sans doute lui aussi tombé dans le panneau, et dont les charges seront revenues à un tarif minoré.», explique David RODRIGUES, de la CLCV. © Coline BÉRARD pour le magazine Capital.fr

ARTICLES SIMILAIRES.:

Cuvée 2016 : Élisabeth JULLIARD (épouse FAUVET)

Le Morviau impromptu : GARAULT/LAFORÊT

Le Crépuscule des faquins

Prison ferme pour “Maître” Pierre JAEGER

GAFA vs. agences immobilières : l’hécatombe en marche

Le Morviau impromptu : Cabinet LE NAIL

La Confrérie des détrousseurs ou l’art indigne de berner les étourneaux

INFORMATIONS PERTINENTES PARTAGÉES = FAMILLE & AMIS PROTÉGÉS