AGENTS IMMOBILIERS ET PRÉDATEURS PSYCHOPATHES SONT FONCIÈREMENT INDISCERNABLES !

Abrégé de manipulation à l’usage des malhonnêtes gens

  Article actualisé le 27 mars 2019

  Temps de lecture estimé : 31 min


« LES CLIENTS TROP SÛRS D’EUX NE VENDENT-ILS PAS D’AILLEURS PAR EUX-MÊMES ? »

Évelyne GIELEN
Élue “Tapineuse de l’Immobilier” 2017

Agence MÈTRE CARRÉ
Évelyne GIELEN

Tél. +32 (0)8.84.96.14.84
Courriel : [email protected]

➤ Trophées  #TAPINIMMO


« LES CLIENTS TROP SÛRS D’EUX NE VENDENT-ILS PAS D’AILLEURS PAR EUX-MÊMES ? »

Évelyne GIELEN
Élue “Tapineuse de l’Immobilier” 2017

Agence MÈTRE CARRÉ
Évelyne GIELEN

Tél. +32 (0)8.84.96.14.84
Courriel : [email protected]

➤ Trophées  #TAPINIMMO


« LES CLIENTS TROP SÛRS D’EUX NE VENDENT-ILS PAS D’AILLEURS PAR EUX-MÊMES ? »

Évelyne GIELEN
Élue “Tapineuse de l’Immobilier” 2017

Agence MÈTRE CARRÉ
Évelyne GIELEN

Tél. +32 (0)8.84.96.14.84
Courriel : [email protected]

➤ Trophées  #TAPINIMMO

S

ource (bien involontaire) d’information providentielle pour qui entend se prémunir des margoulins de l’immobilier, le Journal de l’Agence publie régulièrement de délectables billets — d’autant plus décomplexés que leur essence même les destine aux professionnels du secteur et non au grand public…

Ce mois-ci, nous avons ainsi identifié quelques techniques familières, faisant l’apologie du vice et de la fourberie, qui visent à enfumer en toute bonne conscience le pigeon de passage.:

Et enfin, le summum(1)(2)(3) du genre.:

Un pur régal.!

1. Extrait de “Jouer sur la peur pour rentrer plus de mandats”.:

«.Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas en étant positif mais bien négatif que vous rentrerez plus de mandats

«.Pour rentrer plus de mandats, faites peur aux propriétaires. Insécurisés par vos exemples de ventes malchanceuses, ils seront tout ouïe et vous choisiront plus spontanément.

«.Tous les moyens sont bons pour capter l’attention.

«.Vous détestez sûrement ces communications médiatiques qui jouent sur la peur. Mais vous ne pouvez nier leur efficacité. Pour les propriétaires, il en va de même. Ils sont plus enclins à écouter des informations inquiétantes que positives. Cela leur donne envie d’en apprendre davantage, voire leur déclenche un cocktail d’émotions négatives.: colère, angoisse, frayeur, etc. Curiosité et adrénaline les inciteront à vous écouter comme jamais. En prise de mandat, la crainte est un atout. LES CLIENTS TROP [?!] SÛRS D’EUX NE VENDENT-ILS PAS D’AILLEURS PAR EUX-MÊMES.?.» [aveu en forme de truisme confirmant la superfluité infuse des entremetteurs immobiliers, puisqu’à moins d’être empêché, indolent ou passablement timoré, il est naturel que tout propriétaire vende son bien par lui-même et, surtout, sans avoir à graisser la patte crochue d’odieux parasites, NDLR].

Et la drôlesse de surenchérir.:

«.Alors, comment les déstabiliser.? Troublez-les et maintenez le suspense jusqu’à la solution.: Vous.!.»​

Par-delà l’INCITATION PUBLIQUE à user d’expédients crapuleux bafouant le Code de déontologie applicable aux agents immobiliers, gageons qu’à force de jouer avec les nerfs d’autrui, Évelyne GIELEN et affidés croiseront un jour LE quidam peu malléable qui saura les terrifier pour de bon…

Image

Pour mémoire, le décret n° 2015-1090 du 28 août 2015 définit «.les obligations de probité, de moralité et de loyauté applicables aux professionnels de l’immobilier. Elles doivent permettre l’exercice des activités de transaction et de gestion immobilières dans des conditions conformes aux intérêts des clients et d’assurer le respect de bonnes pratiques commerciales par tous les professionnels. Les règles édictées peuvent donner lieu, en cas de violation, à des sanctions disciplinaires prononcées par la commission de contrôle des activités de transaction et de gestion immobilières..»

Et de préciser à l’Article 2 – Éthique professionnelle de son Annexe.: «.Les personnes mentionnées à l’article 1er exercent leur profession avec conscience, dignité, loyauté, sincérité et probité. Par leur comportement et leurs propos, elles s’attachent à donner la meilleure image de leur profession. Elles s’interdisent tout comportement, action ou omission susceptible de porter préjudice à l’ensemble de la profession..»

Un pur régal, disions-nous…

Supra, copie d’écran du torchon publié le 15 janvier 2018… et à ce point abject que, suite à plusieurs signalements, le Journal de l’Agence l’a banni de son site le 24 janvier suivant.

2. Extrait de La vente est annulée….:

«.Si vous avez commis la moindre erreur ou manqué de vigilance, soyez-en désolé sans vous confondre en excuses car un client un peu pervers [?!] en profiterait pour vous enfoncer….»

Outre la somme de négligence et d’incompétence que présuppose une telle situation, l’auteur — aussi dénuée d’affect et de décence que peut l’être Évelyne GIELEN — a encore le cynisme de projeter sa propre perversité sur son infortuné client, tout juste bon à s’incliner et rétribuer des prestations minables à prix d’or.!

3. Extrait de Lise BERNARD […] enquête sur les agents immobiliers.:

«.En formation, les négociateurs apprennent des techniques de vente à adopter en fonction du type de client qui se présente à eux. Face à un client qu’ils perçoivent comme “orgueilleux”, on leur conseille par exemple de faire de l’anti-vente.: en lui affirmant que le logement en question est au-dessus de ses moyens, ils devraient le pousser à l’achat. Mais, pour “cerner” leurs clients et gagner leur confiance, ils s’appuient surtout sur leurs expériences professionnelles antérieures.

«.Ce savoir-faire ne s’apprend pas à l’école. Il s’agit d’un savoir pratique, peu intellectualisé qui se constitue en grande partie sur le tas. Les mots que les agents immobiliers utilisent à son égard sont révélateurs.: ils déclarent “sentir”, parlent de “flair”, de “pif”, “d’instinct” («.ça ne se commande pas, ça se sent.»).

«.Ce savoir-faire repose sur des intuitions et des ressentis. Les agents immobiliers ont ainsi l’habitude, en recevant un client, de déduire des éléments divers à partir de ce qu’il “dégage”. Ils sont sensibles à la gestuelle, à la démarche, aux manières de parler (aux mots utilisés, aux intonations), aux accessoires (bijoux, lunettes, etc.), à la coiffure, aux mains et aux ongles de leurs interlocuteurs, comme à la façon dont ces derniers leur disent bonjour. Ils prêtent également attention aux vêtements de leurs clients et se font, à partir de ces observations, une idée du type de logement qui pourrait leur plaire..»

DÉMONSTRATION ÉTANT ICI FAITE QU’AGENTS IMMOBILIERS ET PRÉDATEURS PSYCHOPATHES SONT FONCIÈREMENT INDISCERNABLES.!

Accessoires fétiches que les annonceurs sans vergogne traînent constamment dans leur besace.: la sempiternelle miche de pain rassis, flanquée de son litron de pinard éventé (et aux trois-quarts vide, dans le cas présent…) — mise en scène miteuse, signée Émile GARCIN, visant à flatter l’ego du péquin en quête de reconnaissance sociale et de convivialité surfaite.

ARTICLES SIMILAIRES.:

Notaire : le spolié imaginaire

Hors Concours : Affaire BADACHE/APOLLONIA

Le Morviau impromptu : SÉLECTION HABITAT

🔑 Cibles prioritaires (réservé aux membres Premium)

Astuces enrichissantes

🔑 Cibles prioritaires (réservé aux membres Premium)

Astuces enrichissantes

INFORMATIONS PERTINENTES PARTAGÉES = FAMILLE & AMIS PROTÉGÉS